Programme décembre 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

Rappel : le cinéma La Coupole à La Gaude est fermé pour travaux de rénovation.
La réouverture est prévue mi-janvier 2017.

   
 

CAPTAIN FANTASTIC - de Matt Ross - 2016 - Etats-Unis - 1h58 - VOSTF (anglais)
Cannes 2016 - Un Certain Regard - Prix de la mise en scène
Deauville 2016 - Prix du Jury – Prix du Public
Critiques : 1 2 3 4 5

dimanche 4 à 19h

-o-o-

Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d'extraordinaires adultes.
Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu'il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l'obliger à questionner ses méthodes d'éducation et remettre en cause tout ce qu'il leur a appris....

« On quitte la salle en chantant. Enchanté.» par Christophe Carrière – L'Express

« Un road-trip familial qui réchauffe le cœur par sa sincérité absolue et aborde, l'air de rien, des questions philosophiques essentielles sur la parentalité et la liberté. (...) Un film lumineux de la première à la dernière scène.» par François Léger - Première

   

ALBUM DE FAMILLE (ALBÜM) - de Mehmet Can Mertoglu - 2016 - Turquie, France, Roumanie - 1h43 - VOSTF (turc)
Cannes 2016 - Semaine Internationale de la Critique - Prix de la Révélation France 4
Critiques : 1 2  

 

AVANT-PREMIERE

PREMIER LONG METRAGE

mardi 6 à 18h30

-o-o-

En Turquie, un couple marié, approchant la quarantaine, tente à tout prix de garder secrète l'adoption d'un bébé en constituant un album de photo fictif...

« Au-delà de sa charge politico-sociale subtile, "Album de Famille" recèle aussi sa part de mystère et d'élégance plastique à l'image d'un dernier plan aussi magnifique qu'insondable. » par Serge Kaganski - Les Inrocks

« Une première comédie singulière et grinçante. » par Nathalie Simon - Le Figaroscope

   

MADEMOISELLE (AGASSI) - de Park Chan-Wook - 2016 - Corée du sud - 2h25 - VOSTF (coréen, japonais)
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4

 

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

dimanche 11 à 19h

et

mardi 13 à
18h00
Attention horaire exceptionnel

-o-o-

Corée, années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d'une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d'un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l'aide d'un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d'autres plans pour Hideko...

« Dès les premiers plans, qui alternent la pluie et le beau temps dans des images somptueuses, tout est clair : on sait qu'il s'agira d'un thriller rutilant, fortement teinté de mélodrame. » par Gérard Delorme - Première

« Dans "Mademoiselle", le décorum se craquelle peu à peu pour révéler les procédés d'une violence plus sociale qu'il y paraît. Le cinéma de Park Chan-wook ne manque décidément ni d'audace, ni de cohérence. » par Adrien Mitterrand - Critikat

   

PLANETARIUM - de Rebecca Zlotowski - 2016 - France - 1h48 - VOSTF (français, anglais)
Venise 2016 - Sélection Officielle
Toronto 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2

dimanche 18 à 19h

et

mardi 20 à
18h30

 

-o-o-

Paris, fin des années 30. Kate et Laura Barlow, deux jeunes mediums américaines, finissent leur tournée mondiale.
Fasciné par leur don, un célèbre producteur de cinéma, André Korben, les engage pour tourner dans un film follement ambitieux. Prise dans le tourbillon du cinéma, des expérimentations et des sentiments, cette nouvelle famille ne voit pas ce que l'Europe s'apprête à vivre...

« "Planétarium" montre comment un monde s'écroule, et comment les images sont source d'ambivalence. Le meilleur film de l'auteur de Grand Central. » par Jean-Baptiste Morain – Les InrocKs

« R. Zlotowski compose un récit polysémique, d'une ambition romanesque peu commune. » par Thomas Fouet – Les Fiches du Cinéma

 

 
 

PREMIER CONTACT (ARRIVAL) - de Denis Villeneuve - 2016 - Etats-Unis - 1h56 - VOSTF (anglais)
Deauville 2016 - Hors Compétition - Premières
Critiques : 1 2 3 

 

dimanche 8 janvier 2017 à 19h

et

mardi 10 janvier 2017 à
18h30

 -o-o-
Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l'espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d'experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l'énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l'humanité se retrouve bientôt au bord d'une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n'ont que très peu de temps pour trouver des réponses...

« "Premier Contact" est un palindrome cinématographique, chose que l'on ne comprendra que plus tard, probablement comme mille autres choses imperceptibles dans cette œuvre de génie, dont la prodigieuse substance richissime se digère lentement, mais passionnément. Et tout ça sans jamais être prétentieux, sans jamais être assommant. Chapeau. » par Nicolas Rieux – Mondociné

« "Premier contact" (Arrival en VO) a mis tout le monde d'accord lors de sa projection à la Mostra de Venise. La presse américaine a été touchée par le dernier film en date de Denis Villeneuve, que Variety décrit comme "un solennel conte fantastique" "hypnotisant", faisant au passage l'éloge du réalisateur. » par François Léger - Première

   

icone-pdf

Programme novembre 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

Rappel : le cinéma La Coupole à La Gaude est fermé pour travaux de rénovation.
La réouverture est prévue mi-janvier 2017.

   

r20

22e Rencontres Culture & Cinéma
 
==> programme détaillé

2 au 6 novembre  
 

MA VIE DE COURGETTE - de Claude Barras - 2016 - Suisse, France - 1h06
Cannes 2016 - Quinzaine des Réalisateurs
Annecy 2016 - Cristal du long métrage – Prix du Public
Angoulême 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4

 

TOUT PUBLIC

samedi 12 à 14h30

-o-o-

Courgette n'a rien d'un légume, c'est un vaillant petit garçon. Il croit qu'il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c'est sans compter sur les rencontres qu'il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu'ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux...

« Présenté à la Quinzaine des réalisateurs, ce film restera dans les mémoires tant il suscite l'émotion. Plongée au cœur d'un foyer social, où, malgré les apparences, l'espoir n'est pas exclu.» par Guillemette Odicino – Télérama

« Véritable pépite, ce film tendre et bouleversant nous amène doucement, comme son petit bonhomme de 10 ans, à regarder la vie avec bonheur grâce à la solidarité et à l'amour.» par Valérie Beck

   

AQUARIUS - de Kleber Mendonça Filho - 2016 - Brésil, France - 2h25 - VOSTF (portugais)
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5  

dimanche 13 à 19h

et

mardi 15 à
18h00
Attention horaire exceptionnel

-o-o-

Clara, la soixantaine, ancienne critique musicale, est née dans un milieu bourgeois de Recife, au Brésil. Elle vit dans un immeuble singulier, l'Aquarius construit dans les années 40, sur la très huppée Avenida Boa Viagem qui longe l'océan. Un important promoteur a racheté tous les appartements mais elle, se refuse à vendre le sien. Elle va rentrer en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle. Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux qu'elle aime...

« Instantané rageur du Brésil contemporain, chronique du temps qui passe, "Aquarius" est aussi un solaire portrait de femme, entièrement arrimé à l'impériale Sonia Braga qui, dans le rôle de Clara, (...) semble porter sur son visage toute l'intelligence du film et les destinées du pays. » par Elisabeth Franck-Dumas - Libération

« "Aquarius", œuvre immense, avance à pas feutrés, se donne des airs de telenovela, joue la carte de l'intime alors qu'elle raconte autant le destin de cette femme que celui du Brésil et notre époque.» par Nicolas Schaller – Le Nouvel Observateur 

   

IQBAL, L'ENFANT QUI N'AVAIT PAS PEUR - de Michel Fuzellier, Babak Payami - 2016 - France, Italie - 1h20
Critiques : 1 2 
 

A PARTIR DE 6 ANS

 

CINECHANGE

Film présenté en partenariat avec la Médiathèque Municipale de Vence, dans le cadre de la journée internationale des droits de l'enfant.

 

N.B. la séance de 14h15 est réservée aux scolaires

vendredi 18 à
14h30

-o-o-

IQBAL est un petit garçon espiègle et joyeux qui passe son temps entre les jeux avec ses copains, sa petite chèvre adorable et ses superbes dessins. Un jour, tout va changer... Son frère tombe gravement malade et il lui faut des médicaments coûteux, trop coûteux. Croyant bien faire, IQBAL attend la nuit pour s'éclipser vers la ville. Pour aider sa mère et soigner son frère, il n'a pas d'autres solutions que de vendre sa chèvre, le cœur serré...
Mais, rien ne se passe comme prévu !

« Ce film, inspiré d'une histoire vraie, est à la fois un efficace plaidoyer pour la défense des droits des enfants et un beau film d'animation. » par Ghislaine Tabareau – Les Fiches du Cinéma

« C'est du cinéma vivant, émouvant, qui fait un juste contrepoids aux super-héros tocards. Enfin, un vrai héros ! » par François Forestier – Le Nouvel Observateur


 

Journée internationale des droits de l'enfant :
Comme de nombreux pays, la France commémore, lors de la journée internationale des droits de l'enfant, la signature de la Convention relative aux droits de l'enfant de 1989.
A cette occasion, un certain nombre d'événements sont organisés par les acteurs du monde de l'enfance afin de sensibiliser le public sur la question du respect des droits des enfants

   

MR. OVE (EN MAN SOM HETER OVE) - de Hannes Holm - 2016 - Suède - 1h56 - VOSTF (suédois)
Cabourg 2016 - Prix du Public
Critiques : 1 2 

 

PREMIER LONG METRAGE

dimanche 20 à 19h

et

mardi 22 à
18h30

 

-o-o-

Depuis le décès de sa femme et son licenciement, Ove se sent vieux et terriblement inutile. A longueur de journée, il erre dans sa maison comme une âme en peine. Pour s'occuper, il multiplie les rondes de sécurité dans sa copropriété et harcèle ses voisins pour le moindre manquement au règlement intérieur...
A 59 ans, grincheux et dépressif, Ove n'attend plus qu'une seule chose de la vie : la mort !
Il décide donc d'en finir... mais ses tentatives de suicide échouent lamentablement. La situation se corse lorsque de nouveaux voisins emménagent, affreusement sympathiques : Parvaneh, une jeune Iranienne, son mari et leurs charmants enfants. Sans cesse importuné, Ove n'a plus un instant à lui pour se pendre tranquillement. Pire : à force de nouvelles rencontres et d'amitiés improbables, il se pourrait bien qu'Ove reprenne goût à la vie...

« "Mr Ove", premier film de Hannes Holmes parvient à un équilibre parfait entre le rire grinçant et la tendresse délicate. » par Caroline Vié – 20 Minutes

« Sa manière de distiller un humour qui vient du froid, empreint d'une infinie tendresse, fait merveille. » par Véronique Trouillet – Studio Ciné Live

 

 
 

« L'AFTER DES 22E RENCONTRES »

 

BORN TO BE BLUE - de Robert Budreau - 2016 - Etats-Unis - 1h37 - VOSTF (anglais)
Deauville 2016 - Hors Compétition - Premières
Critiques : 1 2 3 

 

AVANT-PREMIERE

 

En clôture des 20e Rencontres JAZZ SOUS LES BIGARADIERS, en partenariat avec la Compagnie So-What.
Première partie avec le DUO PASCAL FRASCONE

lundi 21 à 21h   -o-o-
L'histoire vraie, et tragique, du trompettiste de jazz Chet Baker, depuis son comeback dans les années 70 jusqu'à sa disparition brutale...

« C'est le contraste permanent, cette dualité entre ombre et lumière, qui fait de Baker un héros de cinéma à part entière, et peut-être plus. Porté par un (toujours) excellent Ethan Hawke, il est l'artiste par excellence entièrement dévolu à son art. » par Antoine Gaudé – Ciné Chronicle.com

« [...] La scène finale est d'une puissance et d'une fraîcheur spectaculaire. On se délecte du morceau, et les acteurs s'offrent à nous comme jamais. » par Zoran Paquot – CineSeriesMag

   

 

SOY NERO - de Rafi Pitts - 2016 - Allemagne, France, Mexique - 1h58 - VOSTF (anglais, espagnol)
Berlin 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4

dimanche 27 à 19h

et

mardi 29 à
18h30

 
-o-o- 
Nero a 19 ans, il a grandi aux Etats-Unis puis s'est fait déporter au Mexique.
Etranger dans le pays de ses parents, il est décidé à repasser la frontière coûte que coûte.
Il parvient enfin à retrouver son frère, Jesus, qui vit à Los Angeles.
Pour échapper à la vie de misère à laquelle le condamne sa condition de clandestin, sa dernière chance pour devenir américain est de s'engager dans l'armée.
Nero rejoint le front des « green card soldiers »...

« Dans un désert du Moyen-Orient en guerre, le cinéaste confronte brillamment une immensité abstraite et la logique absurde d'une identification, d'un étiquetage sans fin de l'individu. Impressionnant. » par Frédéric Strauss - Télérama

« (...) une œuvre paradoxale, qui vise à l'universalité tout en exprimant la singularité d'un cinéaste qui ne rentre dans aucune case nationale ou stylistique. » par Jean-Dominique Nuttens - Positif 
   

icone-pdf

Programme octobre 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

 

Rappel : le cinéma La Coupole à La Gaude est fermé pour travaux de rénovation. La réouverture est prévue mi-janvier 2017.

 

   
 

COMANCHERIA (HELL OR HIGH WATER) - de David Mackenzie - 2016 - Etats-Unis - 1h42 - VOSTF (anglais)
Cannes 2016 - Un Certain Regard
Deauville 2016 - Sélection Premières (hors compétition)
Critiques : 1 2 3 4

 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

dimanche 2 à 19h

et

mardi 4 à
18h30

 

-o-o-

Après la mort de leur mère, deux frères organisent une série de braquages, visant uniquement les agences d'une même banque. Ils n'ont que quelques jours pour éviter la saisie de leur propriété familiale, et comptent rembourser la banque avec son propre argent. À leurs trousses, un ranger bientôt à la retraite et son adjoint, bien décidés à les arrêter...

«Un film lumineux, dans lequel les règles classiques du bon et du méchant sont effacées. » par Delphine Cazus – Les Fiches du Cinéma

« Avec "Comancheria" l'Écossais David Mackenzie signe le meilleur film américain de l'année. » par Eric Neuhoff – Le Figaro

   
 

SIERANEVADA - de Cristi Puiu - 2016 - Roumanie, France, Bosnie, Croatie, Macédoine  - 2h53 - VOSTF (espagnol)
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5

 

DIMANCHE 9 OCTOBRE : PREMIERE JOURNEE EUROPEENNE DU CINEMA ART & ESSAI

dimanche 9 à 19h

et

mardi 11 à
18h30

-o-o-

Quelque part à Bucarest, trois jours après l'attentat contre Charlie Hebdo et quarante jours après la mort de son père, Lary - 40 ans, docteur en médecine - va passer son samedi au sein de la famille réunie à l'occasion de la commémoration du défunt. L'évènement, pourtant, ne se déroule pas comme prévu. Les débats sont vifs, les avis divergent. Forcé à affronter ses peurs et son passé et contraint de reconsidérer la place qu'il occupe à l'intérieur de la famille, Lary sera conduit à dire sa part de vérité...

« (...) un nouveau chef-d'œuvre, dont le lyrisme est tout entier contenu dans un réalisme doux-amer. Impressionnant » par Thomas Baurez – Studio Ciné Live

« Dans ce film magnifique, Cristi Puiu se glisse avec maestria entre ses multiples personnages, n'en sacrifie jamais aucun, joue simultanément avec les intrigues et les styles. C'est le digne successeur de Robert Altman. » par Pierre Murat – Télérama

   

TOUT DE SUITE MAINTENANT - de Pascal Bonitzer - 2016 - France - 1h38
Critiques : 1 2 

dimanche 16 à 19h

et

mardi 18 à
18h30

-o-o-

Nora Sator, jeune trentenaire dynamique, commence sa carrière dans la haute finance.
Quand elle apprend que son patron et sa femme ont fréquenté son père dans leur jeunesse, elle découvre qu'une mystérieuse rivalité les oppose encore.
Ambitieuse, Nora gagne vite la confiance de ses supérieurs mais entretient des rapports compliqués avec son collègue Xavier, contrairement à sa sœur Maya qui succombe rapidement à ses charmes...
Entre histoires de famille, de cœur et intrigues professionnelles, les destins s'entremêlent et les masques tombent...

«(...) un film superbement écrit et interprété. Il restitue en mode sombre les tonalités qui, déjà, faisaient le prix de "Cherchez Hortense". » par Pascal Mérigeau – Le Nouvel Observateur

« Un film noir dans le milieu des affaires, rongé par l'humour inquiet et vénéneux de son auteur. » par Jean-Baptiste Morain – Les Inrockuptibles 

   

FUOCOAMMARE, PAR DELA LAMPEDUSA (FUOCOAMMARE) - de Gianfranco Rosi - 2016 - Italie, France - 1h48
Berlin 2016 - Ours d'Or
Critiques : 1 2 3

 

CINECHANGE

Des représentants de plusieurs associations d'aide auprès des migrants participeront au débat qui suivra la projection

vendredi 21 à
20h30

-o-o-

Samuele a 12 ans et vit sur une île au milieu de la mer. Il va à l'école, adore tirer et chasser avec sa fronde. Il aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des hommes, des femmes, des enfants qui tentent de la traverser pour rejoindre son île. Car il n'est pas sur une île comme les autres. Cette île s'appelle Lampedusa et c'est une frontière hautement symbolique de l'Europe, traversée ces 20 dernières années par des milliers de migrants en quête de liberté...

« "Fuocoammare" ne triche pas. Avec le risque de nous perdre parfois, il montre tout, le meilleur comme le pire d'une localisation marquée par l'une des catastrophes humaines les plus importantes. Un documentaire épuré, piquant et bouleversant de sincérité. » par Mélanie Lecœuvre – Le Quotidien du Cinéma

« Subtil, concis, mais animé d'une respiration profonde et d'une passion indispensable pour faire face à cette tragédie désastreuse, le film a toutefois été tourné avec la distance nécessaire pour fixer le regard sans tomber dans le piège de la compassion. » par Camillo De Marco – Cineuropa film focus

   

BROOKLYN VILLAGE (LITTLE MEN) - de Ira Sachs  - 2016 - Etats-Unis, Grèce - 1h25
Deauville 2016 - Grand Prix
Critiques : 1 2 3 4 

dimanche 23 à 19h

et

mardi 25 à
18h30

 

-o-o-

Une famille de Manhattan hérite d'une maison à Brooklyn, dont le rez-de-chaussée est occupé par la boutique de Leonor, une couturière latino-américaine. Les relations sont d'abord très cordiales, notamment grâce à l'insouciante amitié qui se noue entre Tony et Jake, les enfants des deux foyers. Mais le loyer de la boutique s'avère bien inférieur aux besoins des nouveaux arrivants. Les discussions d'adultes vont bientôt perturber la complicité entre voisins...

« La violence de classes, la discrimination sociale et les antagonismes générationnels à la lumière d'un conflit immobilier. Une comédie dramatique sentimentale et tendue, impeccable dans la précision de son trait. » par Jacky Goldberg – Les Inrockuptibles

« A la fin de Brooklyn Village, on aurait presque envie de remercier Ira Sachs, son réalisateur, figure encore discrète mais déjà vénérable de la scène indépendante new-yorkaise, pour avoir tant pris soin de ses personnages, pour les avoir filmés comme s'il tenait avant tout à les protéger. » par Mathieu Macheret – Le Monde

   

icone-pdf

Programme septembre 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

LA TORTUE ROUGE (THE RED TURTLE) - de Michael Dudok de Wit - 2016 - France, Belgique - 1h20
Cannes 2016 - Prix Spécial Un Certain Regard
Prix Jean Lescure des cinémas Art et Essai (AFCAE)
Critiques : 1 2 3 4

dimanche 4 à 19h

et

mardi 6 à
18h30

 

-o-o-

À travers l'histoire d'un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d'oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d'un être humain...

« Cela n'arrive pas tous les jours - ni même tous les ans : "La Tortue rouge" est un film parfait.» par Christophe Carrière – L'Express

« Familial et intergénérationnel, "La Tortue rouge" sort des sentiers battus de l'animation par sa beauté formelle et son propos. » par Jacky Bomet – Culturebox – France Télévisions

   

 

Information La Coupole à La Gaude

- pas de programmation Culture & Cinéma : le lundi 5 septembre

- fermeture pour travaux à partir du lundi 26 septembre. Réouverture en janvier prochain (date à confirmer).

 

   

L'OLIVIER (EL OLIVO) - de Iciar Bollain - 2016 - Espagne, Allemagne - 1h38 - VOSTF (espagnol)
Critiques : 1 2 3

dimanche 11 à 19h

et

mardi 13 à
18h30

-o-o-

Alma, jeune femme engagée, reprend l'exploitation agricole de son grand père. Ce dernier a été contraint de vendre son olivier millénaire à une multinationale et ne s'en est jamais remis. Alma décide de renverser l'ordre établi et remonte la piste de cet arbre unique, dernier ancrage dans ses terres familiales. Ce voyage rocambolesque l'amène au coeur d'un combat de David contre Goliath...

« Écrit par le scénariste de Ken Loach, ce beau film flirte avec la fable pour évoquer notre monde privé de sens.» par Arnaud Schwartz – La Croix

   
 

TONI ERDMANN - de Maren Ade - 2016 - Allemagne - 2h42 - VOSTF (allemand, anglais, roumain)
Cannes 2016 - Sélection Officielle - Prix de la Critique Internationale
Deauville 2015 - Sélection Officielle
Trouville 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5

 -o-o-

lundi 12
17h30 et 21h

Quand Ines, femme d'affaire d'une grande société allemande basée à Bucarest, voit son père débarquer sans prévenir, elle ne cache pas son exaspération. Sa vie parfaitement organisée ne souffre pas le moindre désordre mais lorsque son père lui pose la question « es-tu heureuse? », son incapacité à répondre est le début d'un bouleversement profond...

« Maren Ade signe un film hors des sentiers battus, plein de fantaisie. Un ovni savoureux et touchant.» par Boris Courret – Culturebox – France Télévisions

« Désarçonnant, le film réserve jusqu'au bout des surprises.» par Jacques Morice - Télérama

   

SICARIO - de Denis Villeneuve - 2015 - Etats-Unis - 2h02 - VOSTF (anglais)
Cannes 2015 - Sélection Officielle
Deauville 2015 - Sélection Officielle
Oscars 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5

 

Interdit aux moins de 12 ans

 

En partenariat avec la Médiathèque de Vence et le festival du livre Lire à Vence

Film présenté par Cédric Fioretti, suivi de discussion/débat avec l'écrivain Philip Le Roy

dimanche 18 à 19h

-o-o-

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d'intervention d'élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique, l'équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre...

« Un film implacable et grand, qui se savoure comme une lente montée d'adrénaline et redonne foi dans le cinéma américain. Sicario est ce film-là.» par Frédéric Foubert – Première

« Tension extrême savamment maintenue, mise en scène au cordeau : c'est avec ce genre de morceau de bravoure que l'auteur d'"Incendies" et de "Prisoners" fait la différence... » par Jacques Morice - Télérama

   
 

DIVINES - de Houda Benyamina - 2016 - France - 1h45
Cannes 2016 - Quinzaine des Réalisateurs - Caméra d'Or - Mention Spéciale SACD
Critiques : 1 2 3 

 

Interdit aux moins de 12 ans

-o-o-   lundi 19
17h30 et 21h

Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui, un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser son quotidien...

«Présenté à la Quinzaine et ovationné, "Divines" est un film divin. Du cinéma féministe et explosif.» par Serge Kaganski – Les Inrocks

« Se tenant à mi-chemin entre récit initiatique et buddy movie de nanas, comédie romantique et drame lyrique, "Divines" joue avec les codes aussi furieusement qu'avec le genre.» par Elisabeth Franck-Dumas - Libération

   

JUSTE LA FIN DU MONDE - de Xavier Dolan - 2016 - Canada, France - 1h35
Cannes 2016 - Sélection Officielle - Grand Prix - Prix du Jury Oecuménique
Critiques : 1 2 3 4

 

FILM PRESENTE EN AVANT-PREMIERE

«le film qui a bouleversé le Festival de Cannes»

mardi 20 à
18h30 et 21h00

-o-o-

Après douze ans d'absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine.
Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l'on se dit l'amour que l'on se porte à travers les éternelles querelles, et où l'on dit malgré nous les rancœurs qui parlent au nom du doute et de la solitude...

« Un huis clos familial d'une intensité magnifique » par Louis Guichard – Télérama

« La famille selon Xavier Dolan, une vision d'apocalypse » par Isabelle Regnier – Le Monde

   

LE FILS DE JEAN - de Philippe Lioret - 2016 - France, Canada - 1h38
Festival du film francophone d'Angoulême 2016
Critiques : 1

dimanche 25 à 19h

et

mardi 27 à
18h30

 

-o-o-

À trente-trois ans, Mathieu ne sait pas qui est son père. Un matin, un appel téléphonique lui apprend que celui-ci était canadien et qu'il vient de mourir. Découvrant aussi qu'il a deux frères, Mathieu décide d'aller à l'enterrement pour les rencontrer. Mais, à Montréal, personne n'a connaissance de son existence ni ne semble vouloir la connaître...

« Un beau mélo [...] porté par des acteurs sobres et puissants » par Timé Zoppé – Trois Couleurs

   

icone-pdf

Programme juillet 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

FOLLES DE JOIE (LA PAZZA GIOIA) - de Paolo Virzi - 2016 - Italie, France - 1h56 - VOSTF (italien)
Cannes 2016 - Quinzaine des Réalisateurs
Critiques : 1 2 3
-o-o-  lundi 4
18h et 21h15

Beatrice est une mythomane bavarde au comportement excessif. Donatella est une jeune femme tatouée, fragile et introvertie. Ces deux patientes de la Villa Biondi, une institution thérapeutique pour femmes sujettes à des troubles mentaux, se lient d'amitié. Une après-midi, elles décident de s'enfuir bien décidées à trouver un peu de bonheur dans cet asile de fous à ciel ouvert qu'est le monde des gens « sains»...

« Une escapade touchante, drôle et cruelle.»
Gilles Tourman – Les Fiches du Cinéma

« Un film pétulant et chaleureux qui nous emporte allègrement au royaume de la folie. Du pur concentré de bonne humeur. »
Claudine Levanneur – aVoir-aLire.com

   

L'OUTSIDER - de Christophe Barratier - 2015 - France - 1h57
Critiques : 1

-o-o- lundi 11
18h et 21h15

On connaît tous Jérôme Kerviel, le trader passé du jour au lendemain de l'anonymat au patronyme le plus consulté sur les moteurs de recherche du net en 2008... l'opérateur de marchés de 31 ans dont les prises de risque auraient pu faire basculer la Société Générale voire même le système financier mondial... l'homme condamné deux ans plus tard à cinq ans de prison dont trois ferme et aux plus lourds dommages-intérêts jamais vus pour un particulier: 4,9 milliards d'euros...

On connaît Kerviel... mais on ne sait rien de Jérôme. Personne n'aurait pu prédire que le jeune Breton parviendrait à devenir trader... Entré par la petite porte, Jérôme Kerviel va gagner ses galons et sa place en apprenant vite. Très vite...

« "L'Outsider" est une virée qui tient en haleine de bout en bout, et qui a le mérite de replacer un peu le récit d'un homme trop souvent caché derrière ce qu'il représente, ou a pu représenter.»
Nicolas Rieux - Mondociné

« Étonnant biopic d'un anonyme transformé bien malgré lui en un symbole médiatique des limites du système boursier, "L'Outsider" est un film maitrisé [...]. Cette approche à échelle humaine offre un point de vue passionnant sur une affaire publique dont il était jusque-là difficile de saisir toutes les ramifications. »
Julien Dugois - Cineseries

   

L'EFFET AQUATIQUE - de Solveig Anspach - 2016 - France, Islande - 1h25
Cannes 2016 - Quinzaine des Réalisateurs - Prix SACD
Critiques : 1 2

-o-o-
 

lundi 18
18h et 21h15

Samir, la quarantaine dégingandée, grutier à Montreuil, tombe raide dingue d'Agathe. Comme elle est maître-nageuse à la piscine Maurice Thorez, il décide, pour s'en approcher, de prendre des leçons de natation avec elle, alors qu'il sait parfaitement nager. Mais son mensonge ne tient pas trois leçons - or Agathe déteste les menteurs ! Choisie pour représenter la Seine-Saint-Denis, Agathe s'envole pour l'Islande où se tient le 10ème Congrès International des Maîtres-Nageurs. Morsure d'amour oblige, Samir n'a d'autre choix que de s'envoler à son tour...

« C'est sans doute son plus beau film depuis "Haut les cœurs !", en 1998, qui racontait son combat alors victorieux contre le cancer. C'est aussi son dernier.»
Laurent Carpentier – Le Monde

« Le film de la réalisatrice, morte il y a un an, était présenté à la Quinzaine des réalisateurs. Une comédie romantique où la joie de la rencontre, le coup de foudre et les sentiments sont célébrés.»
Cécile Mury – Télérama.fr

   

MR GAGA, SUR LES PAS D'OHAD NAHARIN - de Tomer Heymann - 2016 - Israël, Suède, Allemagne, Pays-Bas - 1h45 - VOSTF (hébreu, anglais)
Venise 2014 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3

 

En partenariat avec les NUITS DU SUD 
JOUR DU SUD - Tarif réduit pour tous

mercredi 20 à 21h

-o-o-

L'histoire fascinante d'Ohad Naharin, célèbre chorégraphe de la Batsheva Dance Company, dont les performances dégagent une puissance et une beauté inégalées. Le film nous dévoile le processus créatif d'un chef de file incontesté de la danse contemporaine, l'invention d'un langage chorégraphique unique et d'une technique de danse hors-norme appelée "Gaga"....

« Ce portrait filmé du chorégraphe israélien Ohad Naharin, électron libre dans sa discipline, est aussi fascinant que son objet. »
Alexis Duval – Les Fiches du Cinéma

« En ouvrant le beau documentaire qu'il consacre au danseur et chorégraphe Ohad Naharin, Tomer Heymann illustre d'emblée sa conviction de présenter un être hors normes, et sa vocation à le faire d'une manière qui ne rentrera pas dans les clous du genre.»
Noémie Luciani – Le Monde

« L'important est de bouger. Ce film en donne très envie. »
Frédéric Strauss - Télérama

   

LEA - de Marco Tullio Giordana  - 2016 - Allemagne, Italie - 1h35 - VOSTF (italien)
Critiques : 1 2 

-o-o-

lundi 25
18h et 21h15

Lea a grandi dans une famille criminelle en Calabre. Le père de sa fille Denise est aussi membre de la mafia. Lea aspire cependant à une vie différente pour sa fille, sans violence, ni peur ni mensonge. Elle décide de coopérer avec la justice, pour bénéficier du régime de protection des témoins et ainsi tenter de s'enfuir... Inspiré de l'histoire vraie de Lea Garofalo, le combat d'une femme pour échapper à la mafia...

« [...] il y a dans "Lea", le film et la comédienne qui l'incarne, une violence contenue à grand-peine qui donne envie de la voir se libérer.»
Bruno Icher - Libération

« Un sujet maîtrisé, une précieuse collaboratrice du nom d'Anne Azoulay et un casting revival avec des seconds rôles en forme de bonus.»
Christophe Carrière – L'Express

   

 

JARDIN SUR COURT - Place Clemenceau- 27 - 28 - 29 JUILLET

A Vence, le film court... sur la Place → Clemenceau !

  ***Attention - Changement de lieu

 

Festival gratuit de courts-métrages - Tout public

 

Organisé par la Ville de Vence

en partenariat avec le cinéma Casino et Culture & Cinéma

 

Mercredi 27 juillet : Musique – Danse
Jeudi 28 juillet : Policier – Suspense
Vendredi 29 juillet : Comédie

 

CONCERT DE JAZZ GRATUIT AVANT LES FILMS
Musique Live – Accueil : à partir de 20h30 – Projection : 22h00 - Entrée gratuite

 

Orchestres : SoWhat (27 juillet) - XRay (28 juillet) - 100% Blues (29 juillet)

   

icone-pdf

Programme juin 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude
 

EL CLAN - de Pablo Trapero - 2015 - Argentine, Espagne - 1h49 - VOSTF (espagnol)
Venise 2015 - Lion d'Argent - Prix de la mise en scène
Goya 2016 - Meilleur film étranger en langue espagnole
Critiques : 1 2 3

 

Interdit aux moins de 12 ans

dimanche 5 à 19h

et

mardi 7 à
18h30

 

-o-o-

Dans l'Argentine du début des années quatre-vingt, un clan machiavélique, auteur de kidnappings et de meurtres, vit dans un quartier tranquille de Buenos Aires sous l'apparence d'une famille ordinaire...

« Tout est vrai dans le film et tout y est fou.»
Pierre Murat - Télérama

« De ce fait divers qui a marqué l'Argentine, Pablo Trapero tire une tragi-comédie à la mise en scène flamboyante.»
Vanina Arrighi de Casanova - Première

   

JULIETA - de Pedro Almodovar - 2016 - Espagne - 1h39 - VOSTF (espagnol)
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4
-o-o-  lundi 6
17h30 et 21h 

Julieta s'apprête à quitter Madrid définitivement lorsqu'une rencontre fortuite avec Bea, l'amie d'enfance de sa fille Antía la pousse à changer ses projets. Bea lui apprend qu'elle a croisé Antía une semaine plus tôt. Julieta se met alors à nourrir l'espoir de retrouvailles avec sa fille qu'elle n'a pas vu depuis des années. Elle décide de lui écrire tout ce qu'elle a gardé secret depuis toujours...

« "Julieta" est le film le plus sombre, le plus dur et en un sens le plus essentiel d'Almodóvar.»
Stéphane du Mesnildot – les Cahiers du Cinéma

« Almodóvar signe son film le plus grave, le plus doux aussi.»
Fabien Reyre – Critikat.com

   

PAULINA (LA PATOTA) - de Santiago Mitre - 2015 - Argentine - 1h43 - VOSTF (espagnol)
Cannes 2015 - Semaine Internationale de la Critique - Prix FIPRESCI et Grand Prix Nespresso
Critiques : 1 2 3 4

 

CINECHANGE
en partenariat avec l'association Territoire de femmes.
La projection sera suivie d'un débat

 

Interdit aux moins de 12 ans

vendredi 10 à
20h30

-o-o-

Paulina, 28 ans, décide de renoncer à une brillante carrière d'avocate pour se consacrer à l'enseignement dans une région défavorisée d'Argentine. Confrontée à un environnement hostile, elle s'accroche pourtant à sa mission pédagogique, seule garante à ses yeux d'un réel engagement politique. Peu de temps après son arrivée, elle est violemment agressée par une bande de jeunes et découvre que certains d'entre eux sont ses élèves. En dépit de l'ampleur du traumatisme et de l'incompréhension de son entourage, Paulina va tâcher de rester fidèle à son idéal social...

«Galvanisé par l'interprétation brillante de Dolorès Fonzi, il [Santiago Mitre] parvient ainsi à dresser un beau portrait de femme en milieu hostile.»
Ariane Allard – Positif

« "Paulina" est un magnifique portrait de femme qui entend vivre selon ses idéaux, malgré l'inacceptable. Il révèle une grande et belle actrice : Dolores Fonzi.»
Isabelle Danel – Bande à part

 

 

A PERFECT DAY : UN JOUR COMME UN AUTRE (A PERFECT DAY) - de Fernando Leon de Aranoa - 2015 - Espagne - 1h46 - VOSTF (espagnol)
Cannes 2015 - Quinzaine des Réalisateurs
Goya 2016 - Meilleure adaptation
Critiques : 1 2 3

dimanche 12 à 19h

et

mardi 14 à
18h30

-o-o-

Un groupe d'humanitaires est en mission dans une zone en guerre : Sophie, nouvelle recrue, veut absolument aider ; Mambru, désabusé, veut juste rentrer chez lui ; Katya, voulait Mambru ; Damir veut que le conflit se termine ; et B ne sait pas ce qu'il veut....

« Un hommage truculent mais inabouti au travail des ONG, sans pathos ni morale, qui dénonce l'absurde de la guerre par un humour décapant.»
Delphine Cazus – Les Fiches du Cinéma

« Il y a du "MASH" dans cette satire surréaliste de la guerre des Balkans. La mise en scène punchy vient souligner le propos de ce film qui ose aussi des moments plus graves.»
Sophie Benamon – Studio CinéLive

   

 

Pas de programmation Culture & Cinéma

- à La Gaude : les lundis 13 et 20 juin (fermeture annuelle)

 

   

LES HABITANTS - de Raymond Depardon - 2016 - France - 1h24
Critiques : 1 2 3

dimanche 19 à 19h

et

mardi 21 à
18h30

 

-o-o-

De Charleville-Mézières à Nice, de Sète à Cherbourg, Raymond Depardon invite des gens rencontrés dans la rue à poursuivre leur conversation devant nous, sans contraintes en toute liberté...

« C'est bien simple, le film dure une heure vingt-cinq et ce n'est pas assez, on en reprendrait bien encore quelques heures.»
Pascal Mérigeau – le Nouvel Observateur

« À l'heure où tout le monde parle du "peuple", Raymond Depardon l'écoute et l'observe en s'effaçant, recueille ses paroles et ses pensées pour en faire un beau sujet de cinéma.»
Serge Kaganski – Les Inrockuptibles

   

RED AMNESIA (CHUANGRU ZHE) - de Wang Xiaoshuai - 2016 - France, Belgique - 1h45 - VOSTF (mandarin)
Venise 2014 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2

 

FETE DU CINEMA - Tous les films à 4€

dimanche 26 à 19h

et

mardi 28 à
18h30

-o-o-

Deng, retraitée têtue, semble compenser le vide laissé par la mort de son mari par une activité de chaque instant, dévouée à organiser la vie de ses enfants et petits-enfants. Sa vie est bouleversée le jour où elle commence à recevoir de mystérieux appels anonymes et à être suivie lors de ses sorties quotidiennes...

« Son regard faussement glacé et son ironie voilée s'avèrent d'une grande efficacité pour faire vaciller l'histoire officielle chinoise.»
Vincent Thabourey – Positif

« Beau drame sur les déchirements de la révolution culturelle, les conflits de générations, la culpabilité... Remarquable.»
Eric Libiot – L'Express

   

ELLE - de Paul Verhoeven - 2016 - France, Allemagne - 2h10
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4

 

FETE DU CINEMA - Tous les films à 4€

 

Interdit aux moins de 12 ans

Changement d'horaire - 17h30

  lundi 27 à 17h30

séance unique

Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu'elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s'installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer...

« La perversité élevée au rang de (grand) art. Un Verhoeven majeur en compétition à Cannes. Notre coup de cœur.»
Thierry Chèze – L'Express

   

ULTIMO TANGO (UN TANGO MAS) - de German Kral  - 2015 - Allemagne, Argentine - 1h25 - VOSTF (espagnol)
Critiques : 1 

 

FETE DU CINEMA - Tous les films à 4€

Changement d'horaire - 21h

-o-o-

lundi 27 à 21h

séance unique

Passions amoureuses. L'histoire de Maria et Juan, les deux plus célèbres danseurs de la légende du tango...

« Les images sont belles, la lumière est impeccable, les chorégraphies sont incroyables.»
Lodi – Publik'Art

« Kral parvient [...] à restituer, non seulement la mélancolie du tango, mais le drame humain de ses deux protagonistes.»
Michel Ciment – Positif

   

icone-pdf

Programme mai 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

GOOD LUCK ALGERIA - de Farid Bentoumi - 2016 - France, Belgique - 1h30
Critiques : 1 2 3

 

PREMIER LONG METRAGE

 

dimanche 1er à 19h

et

mardi 3 à
18h30

 

-o-o-

Sam et Stéphane, deux amis d'enfance fabriquent avec succès des skis haut de gamme jusqu'au jour où leur entreprise est menacée. Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou : qualifier Sam aux Jeux Olympiques pour l'Algérie, le pays de son père. Au-delà de l'exploit sportif, ce défi improbable va pousser Sam à renouer avec une partie de ses racines...

« Les comiques de situation, servis par des dialogues brillants, sont joués par des comédiens formidables.»
Isabelle Danel - Première

« Enfin un feel good movie français qui tient la route ! »
Vincent Thabourey - Positif

   

PAR AMOUR (PER AMOR VOSTRO) - de Giuseppe M Gaudino - 2016 - Italie - 1h34 - VOSTF (italien)
Venise 2015 - Volpi de la Meilleure Interprétation Féminine pour Valeria Golino
Critiques : 1 2
-o-o-  lundi 2
17h30 et 21h 

L'histoire d'Anna se déroule à Naples. Entre passé et présent, entre noir et blanc et couleurs. Anna est une femme fragile. Prisonnière des devoirs familiaux et du rapport fusionnel avec ses trois enfants, désormais grands, elle a laissé sa vitalité s'éteindre lentement. Mais dans son petit monde étriqué, elle rêve d'ailleurs, elle rêve d'amour...

« Elle joue à merveille cette femme laissant les battements de son cœur guider enfin ses actions.»
Thierry Chèze – Studio Ciné Live

« "Par amour" est à la fois ambitieux et modeste, romanesque et quotidien.»
Eric Libiot * L'Express

   

DEGRADE - de Arab Nasser et Tarzan Nasser - 2016 - France, Palestine, Qatar - 1h23 - VOSTF (arabe)
Cannes 2015 - Semaine Internationale de la Critique
Critiques : 1 2 3 4

 

Dans le cadre de "MARE NOSTRUM"
en partenariat avec la Médiathèque de Vence

dimanche 8 à 19h

et

mardi 10 à
18h30

-o-o-

Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte ! Prises au piège par l'affrontement armé, treize femmes se retrouvent coincées dans le petit salon de coiffure de Christine. Ce lieu de détente devenu survolté le temps d'un après-midi va voir se confronter des personnalités étonnantes et hautes en couleur, de tous âges et de toutes catégories sociales...

« Un huis clos dans un salon de coiffure pour dames qui prouve que "se faire les ongles en pleine guerre, c'est déjà résister".»
Mathilde Blottière – Télérama

« Mené tambour battant et porté par une brochette d'actrices déchainées (la talentueuse Hiam Abbas en tête), "Dégradé", malgré quelques facilités, entraîne dans son charme et dresse le portrait au féminin d'une communauté palestinienne en souffrance. Décoiffant ! »
Olivier de Bruyn – Les Echos

 

 

LA SAISON DES FEMMES (PARCHED) - de Leena Yadav - 2016 - Inde - 1h56 - VOSTF (anglais, hindi)
Toronto 2016 - Sélection Officielle 
Critiques : 1 2

-o-o-

lundi 9
17h30 et 21h

Inde, Etat du Gujarat, de nos jours. Dans un petit village, quatre femmes osent s'opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles affrontent leurs démons, et rêvent d'amour et d'ailleurs...

« Un film fort, sorte de "Mustang" à la sauce tandoori, et où la beauté, même tuméfiée, trace inexorablement sa voie.»
Jean Serroy – Le Dauphiné Libéré

« Une nouvelle preuve de la vitalité et de l'originalité du cinéma indien.»
Barbara Théate – Le Journal du Dimanche 

 

 

SUNSET SONG - de Terence Davies - 2016 - Royaume-Uni, Luxembourg - 2h12 - VOSTF (anglais)
Critiques : 1 2

dimanche 15 à 19h

et

mardi 17 à
18h30

-o-o-

Dans la campagne écossaise du comté d'Aberdeen, peu avant la Première Guerre mondiale.
Après la mort de leur mère épuisée par les grossesses successives, les quatre enfants Guthrie sont séparés. Les deux plus jeunes partent vivre avec leurs oncle et tante tandis que leur soeur, Chris, et leur frère aîné, Will, restent auprès de leur père, John, un homme autoritaire et violent.
Les relations de plus en plus houleuses entre père et fils conduisent Will à embarquer pour l'Argentine.
Chris se retrouve dans l'obligation de renoncer à son rêve de devenir institutrice pour s'occuper de son père. Peu après, ce dernier succombe à une attaque.
Ne pouvant se résoudre à quitter sa terre natale, Chris décide alors de reprendre seule la ferme familiale....

« Davies fait rimer romanesque et classique avec bonheur.»
Thierry Chèze – Studio Ciné Live

« Adapté du roman de 1932 de Lewis Grassic Gibbon, "Sunset Song" est un mélodrame remarquable de subtilité, languissant et sombre, parsemé de véritables moments de grâce.»
Axel Scoffier – Critikat.com

   

 

Pas de programmation Culture & Cinéma

- à La Gaude : le 16 mai (lundi de Pentecôte)

 

   

MIDNIGHT SPECIAL - de Jeff Nichols - 2016 - Etats-Unis - 1h52 - VOSTF (anglais)
Berlin 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5

dimanche 22 à 19h

et

mardi 24 mai à
18h30

 

-o-o-

Fuyant d'abord des fanatiques religieux et des forces de police, Roy, père de famille et son fils Alton, se retrouvent bientôt les proies d'une chasse à l'homme à travers tout le pays, mobilisant même les plus hautes instances du gouvernement fédéral. En fin de compte, le père risque tout pour sauver son fils et lui permettre d'accomplir son destin. Un destin qui pourrait bien changer le monde pour toujours...

« Le réalisateur de "Take Shelter" et "Mud" mêle action et science-fiction et livre une magnifique histoire de père et de fils en cavale...»
Caroline Vié – 20 Minutes

« Intense et envoûtant, ce film ambitieux s'inscrit dans la lignée des chefs-d'œuvre. Et confirme le talent d'un merveilleux cinéaste. »
Sophie Benamon – Studio Ciné Live

   

BADEN BADEN - de Rachel Lang - 2016 - France, Belgique - 1h34
Berlin 2016 - Section Forum
Critiques : 1 

 

PREMIER LONG METRAGE

-o-o-

lundi 23 17h30 et 21h

Après une expérience ratée sur le tournage d'un film à l'étranger, Ana, 26 ans, retourne à Strasbourg, sa ville natale.
Le temps d'un été caniculaire, elle se met en tête de remplacer la baignoire de sa grand-mère par une douche de plain pied, mange des petits pois carotte au ketchup, roule en Porsche, cueille des mirabelles, perd son permis, couche avec son meilleur ami et retombe dans les bras de son ex.
Bref, cet été là, Ana tente de se débrouiller avec la vie...

« Un excellent mélange d'ordre et de chaos »
Céleste L. – Sortiraparis.com

« Ancré dans le réel, flirtant avec le burlesque et s'ouvrant à l'allégorie, "BADEN BADEN" est un pur enchantement.»
Nicolas Gilson – ungrandmomentdecinema.be

   

TAKLUB - de Brillante Mendoza - 2015 - Philippines - 1h37 - VOSTF (philippin)
Cannes 2015 - Un Certain Regard - Prix du Jury Œcuménique - Mention Spéciale
Critiques : 1 2 3 4 5

dimanche 29 à 19h

et

mardi 31 mai à
18h30

-o-o-

2013. Le typhon Yolanda dévaste la ville de Tacloban aux Philippines. Les victimes sont nombreuses. Bebeth, Larry et Erwin, rescapés de la catastrophe, se mettent à la recherche de leurs proches. Cette épreuve est douloureuse mais l'entraide apaise les coeurs. Malgré la persévérance et la foi de ceux ayant survécus, la Nature se montre encore et toujours impétueuse...

« Brillante Mendoza filme, à travers quelques "héros" ordinaires, la souffrance, la persévérance, la dignité et la résilience. Une splendide fiction aux accents documentaires.» Marguerite Debiesse – Les Fiches du Cinéma

« Jamais Mendoza ne cherche à se désolidariser de son propre peuple. Dans cet écartèlement, ils font corps, lui et sa caméra virevoltante, et c'est peut-être ce qu'il y a de plus poignant.» Jean-Baptiste Morain – Les Inrockuptibles 

   

CAFE SOCIETY - de Woody Allen - 2016 - Etats-Unis - 1h25 - VOSTF (anglais)
Cannes 2016 - Sélection Officielle (Hors Compétition)
Critiques : 1 2 3 4
-o-o- lundi 30 17h30 et 21h

New York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d'étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l'engager comme coursier. À Hollywood, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux. Malheureusement, la belle n'est pas libre et il doit se contenter de son amitié. Jusqu'au jour où elle débarque chez lui pour lui annoncer que son petit ami vient de rompre. Soudain, l'horizon s'éclaire pour Bobby et l'amour semble à portée de main...

Troisième film de Woody Allen à faire l'Ouverture du Festival de Cannes après Hollywood Ending (2002) et Magic in the Moonlight (2014), Café Society est aussi le 3e film en costume de Woody Allen en moins de 5 ans. 

   

icone-pdf

Programme avril 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

THE REVENANT - de Alejandro Gonzalez Inarritu - 2016 - Etats-Unis - 2h37 - VOSTF (anglais)
Oscars 2016 - Meilleur réalisateur, Meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio, Meilleure photographie pour Emmanuel Lubezki
Golden Globes 2015 - Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio
Critiques : 1 2 3 4 

dimanche 3 à 19h

et

mardi 5 à
18h30

 

-o-o-

Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l'amour qu'il voue à sa femme et à leur fils, il entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l'homme qui l'a trahi...

« Du grand cinéma âpre et captivant. » 
Valérie Beck – Femme Actuelle

« Extrême, radical, magnifique, ce western survival est un chef-d’œuvre du genre. »
Alain Spira – Paris Match

   

 

Pas de programmation Culture & Cinéma (congés scolaires)

- à La Gaude : les lundis 4 et 11 avril

- à Vence : les dimanche 10 et mardi 12 avril

 

   
 

CE SENTIMENT DE L'ETE - de Mikhaël Hers - 2016 - France, Allemagne - 1h46 
Festival international du film indépendant de Bordeaux 2015 - Grand Prix du Jury
Film soutenu par le GNCR
Critiques : 1 2 3 4

dimanche 17 à 19h

et

mardi 19 à
18h30

-o-o-

Au milieu de l'été, Sasha, 30 ans, décède soudainement. Alors qu'ils se connaissent peu, son compagnon Lawrence et sa sœur Zoé se rapprochent. Ils partagent comme ils peuvent la peine et le poids de l'absence, entre Berlin, Paris et New York. Trois étés, trois villes, le temps de leur retour à la lumière, portés par le souvenir de celle qu'ils ont aimée...

« Au-delà du côté "romantisme chic" un peu affecté du film, la réalisation gracieuse de Mikhaël Hers prend le dessus pour susciter une émotion délicate et précieuse. »
Nicolas Marcadé – Les Fiches du Cinéma

« ... le film ressemble à une pop song fragile, pas taillée pour les charts : léger, gracieux, sacrément entêtant. »
Frédéric Foubert - Première

 

 

 

LE COEUR REGULIER - de Vanja d'Alcantara - 2016 - Belgique, France, Canada - 1h35 - VOSTF (français, japonais)  
Critiques : 1 2 

-o-o-

lundi 18 17h30 et 21h

Trop longtemps séparée de son frère, Alice se rend sur ses traces au Japon, dans un village hors du temps, au pied des falaises. Ici, Nathan avait retrouvé l'apaisement auprès d'un certain Daïsuke. C'est au tour d'Alice de se rapprocher du vieil homme, et de ses hôtes. Dans une atmosphère toute japonaise, elle se remet à écouter son cœur...

« La réalisatrice belge Vanja d'Alcantara adapte le roman d'Olivier Adam avec sensibilité, lui conférant une portée méditative et poétique. »
Raphaëlle Simon – Trois Couleurs

 

 

 

TEMPETE - de Samuel Collardey - 2016 - France - 1h29 
Critiques : 1 2 3

dimanche 24 à 19h

et

mardi 26 à
18h30

-o-o-

A 36 ans, Dom, marin pêcheur en haute mer, ne rentre que quelques jours par mois à terre. En dépit de ses longues absences, il a la garde de ses deux enfants. Dom fait tout pour être un père à la hauteur. Assez grands pour s'assumer, Mailys et Mattéo n'en sont pas moins deux adolescents qui font leurs propres expériences. L'une d'elles, malheureuse, va forcer Dom à faire un choix entre son métier au grand large et sa vie de famille...

« Un docufiction âpre et sensible sur les tensions dans la vie familiale d'un pêcheur »
Serge Kaganski – Les Inrockuptibles. »

« Mieux que des vies non vécues, "Tempête" donne ainsi à voir des vies doublement vécues »
Damien Leblanc – Première

   
 

L'AVENIR - de Mia Hansen-Love - 2016 - France - 1h40
Berlin 2016 - Ours d'Argent du Meilleur Réalisateur
Critiques : 1 2 

-o-o-

lundi 25 17h30 et 21h

Nathalie est professeur de philosophie dans un lycée parisien. Passionnée par son travail, elle aime par-dessus tout transmettre son goût de la pensée. Mariée, deux enfants, elle partage sa vie entre sa famille, ses anciens élèves et sa mère, très possessive. Un jour, son mari lui annonce qu'il part vivre avec une autre femme. Confrontée à une liberté nouvelle, elle va réinventer sa vie...

« L'Avenir est un film rempli de vie, toujours dans l'action, avec une caméra aussi dynamique que son héroïne. »
Nicolas Bardot – Film de Culte

« ... ici pas de dépression, de cris ou d'hystérie. Tout est "mezzo note", entre deux tons, la gravité et la légèreté. »
Yannick Vely – Paris Match

« ... des moments suspendus, d'intense émotion. So french, mais so good. »
Aurélien Ferenczi - Télérama

   
 

GOOD LUCK ALGERIA - de Farid Bentoumi - 2016 - France, Belgique - 1h30
Critiques : 1 2 3

 

PREMIER LONG METRAGE

dimanche 1er mai à 19h

et

mardi 3 mai à
18h30

 

jeudi 14 19h30 

 

Ciné-resto

Sam et Stéphane, deux amis d'enfance fabriquent avec succès des skis haut de gamme jusqu'au jour où leur entreprise est menacée. Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou : qualifier Sam aux Jeux Olympiques pour l'Algérie, le pays de son père. Au-delà de l'exploit sportif, ce défi improbable va pousser Sam à renouer avec une partie de ses racines...

« Bentoumi délivre un feel good movie bienveillant, jouant ouvertement la carte de l'émotion attendrie. Le résultat ne manque pas de charme [...], et l'on en retiendra [...] le beau portrait de famille qui s'y dessine en arrière-plan, à cheval entre deux cultures et deux pays. »
Nicolas Rieux - Mondociné

Ecrit et réalisé d'après une histoire vraie, c'est le frère du réalisateur, Nourredine Maurice Bentoumi, qui participa aux JO de Turin, en 2006, pour l'Algérie (pour la première fois de l'histoire du pays)

   

PAR AMOUR (PER AMOR VOSTRO) - de Giuseppe M Gaudino - 2016 - Italie - 1h34 - VOSTF (italien)
Venise 2015 - Volpi de la Meilleure Interprétation Féminine pour Valeria Golino
Critiques : 1 2
-o-o-

lundi 2 mai 17h30 et 21h

L'histoire d'Anna se déroule à Naples. Entre passé et présent, entre noir et blanc et couleurs. Anna est une femme fragile. Prisonnière des devoirs familiaux et du rapport fusionnel avec ses trois enfants, désormais grands, elle a laissé sa vitalité s'éteindre lentement. Mais dans son petit monde étriqué, elle rêve d'ailleurs, elle rêve d'amour...

« Valeria Golino, tout juste récompensée pour son interprétation dans ce film à la Mostra de Venise, est tout simplement bluffante et porte le film sur ses épaules, » Planète Cinéphile

« Le second long-métrage de fiction de Giuseppe Gaudino offre à Valeria Golino l'opportunité d'interpréter l'un de ses rôles les plus intenses » Cineuropa

   

icone-pdf

Programme mars 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

LES PREMIERS, LES DERNIERS - de Bouli Lanners 2016 - Belgique, France - 1h38 -
Critiques : 1 2 3

 

SOUTIEN Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai

dimanche 6 à 19h

et

mardi 8 à
18h30

 

-o-o-

Dans une plaine infinie balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d'un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d'Esther et Willy, un couple en cavale.
Et si c'était la fin du monde ? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur ? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers....

« Road-movie humaniste mâtiné de western moderne, le nouveau film de et avec Bouli Lanners est un ovni chaleureux et indispensable.»
Isabelle Danel – Les Fiches du Cinéma

« Bouli Lanners signe un western crépusculaire et surréaliste, à l'humour noir et à la sensibilité à fleur de peau, d'une grande pureté.»
Stéphanie Belpêche – Le Journal du Dimanche

   

ALASKA - de Claudio Cupellini 2015 - Italie - 2h05 - VOSTF (italien, français)
Festival International du Film de Rome 2015 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3
-o-o-   lundi 7 17h30 et 21h 

Fausto est italien, mais il vit à Paris et travaille comme serveur dans un grand hôtel. Nadine est une jeune Française de 20 ans, à la fois fragile et déterminée. Lorsque les deux jeunes gens se rencontrent par hasard sur un toit, ils se reconnaissent : fragiles, seuls et obsédés par une idée du bonheur qui semble inatteignable...

« L'ampleur élégante de sa mise en scène offre le plus beau des écrins à ses flamboyants acteurs, dont l'alchimie nourrit le charme fou de cette pépite romanesque. »
T. C. – Studio CinéLive

« ALASKA est une œuvre à la fois douce et intense, belle et agressive... »
Opale Muckensturm – Les Fiches du Cinéma

   
 

L'IMAGE MANQUANTE - de Rithy Panh - 2013 - Cambodge, France - 1h32 - VOSTF (français, khmer)
Cannes 2013 : Prix Un Certain Regard
Film soutenu par le GNCR
Critiques : 1 2 3

 

Ce film est programmé dans le cadre du Festival
« AU CŒUR DES DROITS HUMAINS » proposé par AMNESTY INTERNATIONAL des Alpes-Maritimes.

 

dimanche 13 à 19h

-o-o-

« Il y a tant d'images dans le monde, qu'on croit avoir tout vu. Tout pensé. [....] Ce que je vous donne aujourd'hui n'est pas une image ou la quête d'une seule image, mais l'image d'une quête : celle que permet le cinéma. »

« Avec ce documentaire à la première personne, Rithy Panh signe une œuvre bouleversante, mêlant de façon infiniment délicate histoire et journal intime. »
Chloé Rolland – Les Fiches du Cinéma

« Ces scènes issues de sa mémoire, que le montage associe à diverses archives, composent une évocation poignante, enrichie d'une dimension méditative par le beau texte de l'écrivain Christophe Bataille. »
François Ekchajzer - Télérama

 

 

 

AVE, CESAR ! (HAIL CAESAR !) - de Joel Coen et Ethan Coen - 2016 - Etats-Unis, Royaume-Uni - 1h40 - VOSTF (anglais)
Berlinale 2016 : Film d'ouverture
Critiques : 1 2 3 4

-o-o-

lundi 14 17h30 et 21h

Eddie Mannix est un "fixer", un homme engagé par les studios hollywoodiens dans les années 50 pour régler les problèmes des stars... L'âge d'or d'Hollywood, croqué par les frères Coen...

« Sous ses gags irrésistibles, le nouveau film des frères Coen produit plus de sens qu'il n'y paraît. »
Gérard Delorme - Première

« En ouverture de la Berlinale, les Américains ont mis tout le monde de bonne humeur avec leur nouveau film, satire géniale du Hollywood des années 1950. » Le Figaro.fr Culture

 

 

 

MEDECIN DE CAMPAGNE - de Thomas Lilti - 2016 - France - 1h42
Critiques : 1 

 

Attention : horaire modifié en raison de l'Assemblée Générale qui a lieu à 20h 

 

FILM EN AVANT-PREMIERE

mardi 15 à
21h15

-o-o-

Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie, médecin depuis peu, venue de l'hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s'adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait... irremplaçable ?

Le réalisateur d'Hippocrate, nommé sept fois aux César, revient avec un nouveau film qui rend hommage au travail des médecins de campagne et à leur quotidien. Un film plein d'humanité et d'optimisme, servi par deux comédiens formidables.

   

 

LE BOUTON DE NACRE (EL BOTON DE NACAR) - de Patrizio Guzman 2015 - Chili - 1h22 - VOSTF (espagnol)
Berlinale 2015 - Ours d'Argent du scénario et Prix du Jury Œcuménique
César 2016 - Film nommé
Critiques : 1 2 3 4 

 

>> CINÉCHANGE<<

-o-o-

jeudi 17 à 19h30

Deux mystérieux boutons découverts au fond de l'Océan Pacifique, près des côtes chiliennes aux paysages surnaturels de volcans, de montagnes et de glaciers. A travers leur histoire, nous entendons la parole des indigènes de Patagonie, celle des premiers navigateurs anglais et celle des prisonniers politiques.
Certains disent que l'eau a une mémoire. Ce film montre qu'elle a aussi une voix...

« Ce film sera présenté par Téo Saavedra, créateur et Directeur Artistique du Festival des Nuits du Sud à Vence, ami de longue date du cinéaste chilien Patricio Guzman.

Téo Saavedra avait présenté à Vence en 2011 "Nostalgie de la Lumière" du même réalisateur.
Cette soirée est soutenue par "LES AMIS DE LA VIE", une association de lecteurs de l'hebdomadaire LA VIE

 

 

 

UN JOUR AVEC, UN JOUR SANS (JIGEUMEUN MATGO GEUTTAENEUN TEULLIDA) - de Hong Sang-soo 2015 - Corée du sud - 2h01 - VOSTF (coréen)
Locarno 2015 - Léopard d'Or et Prix d'Interprétation Masculine à Jung Jae-Young
Critiques : 1 2 3

dimanche 20 à 19h

et

mardi 22 à
18h30

-o-o-

Par erreur, le cinéaste Ham Chun-su arrive avec un jour d'avance à Suwon et a du temps à tuer avant la projection avec débat du lendemain. S'arrêtant devant un vieux palais restauré, il fait la connaissance d'une artiste nommée Yoon Hee-jung qui lui présente ses tableaux...

« UN JOUR AVEC, UN JOUR SANS trouve un équilibre magique entre l'amertume et la vie. Son dénouement, dans une salle de cinéma (tiens tiens) ou sous la neige, est un des plus vibrants de toute sa filmographie. »
Nicolas Bardot – Film de Culte

   
 

NAHID - de Ida Panahandeh 2015 - Iran - 1h44 - VOSTF (persan)
Cannes 2015 - Un Certain Regard - Prix de l'Avenir Ex-aequo
Critiques : 1 2 3

 

PREMIER LONG METRAGE

-o-o-

lundi 21 17h30 et 21h

Nahid, jeune divorcée, vit seule avec son fils de 10 ans dans une petite ville au bord de la mer Caspienne. Selon la tradition iranienne, la garde de l'enfant revient au père mais ce dernier a accepté de la céder à son ex-femme à condition qu'elle ne se remarie pas. La rencontre de Nahid avec un nouvel homme qui l'aime passionnément et veut l'épouser va bouleverser sa vie de femme et de mère...

« Passionnant et audacieux, le film témoigne du courage de la réalisatrice néophyte qui ne caresse pas les mœurs de son pays natal dans le sens du poil. »
Olivier de Bruyn – Les Echos

« Le film échappe aux clichés que l'on se fait et se révèle des plus subtils dans le portrait de son héroïne. »
Chloé Rolland – Les Fiches du Cinéma

   
 

L'HISTOIRE DU GEANT TIMIDE (FUSI) - de Dagur Kari 2016 - Islande, Danemark - 1h34 - VOSTF (islandais)
Critiques : 1 2 3

dimanche 27 à 19h

et

mardi 29 à
18h30

 
-o-o- 

A 43 ans, Fusi vit toujours chez sa mère. Alors que son quotidien est rythmé par une routine des plus monotones, l'irruption dans sa vie de la pétillante Alma et de la jeune Hera va bouleverser ses habitudes de vieux garçon....

« A ne pas manquer. On en ressort réconcilié avec le genre humain. »
Claudine Levanneur – aVoir-aLire

« Une œuvre bouleversante, où le bonheur passe par de tous petits riens, et le besoin se distingue progressivement de l'envie. À ne pas manquer. »
Olivier Bachelard – Abus de Ciné

   

Pas de programmation Culture & Cinéma

- à La Gaude : le lundi 28 mars (lundi de Pâques)

   

icone-pdf

Programme février 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude
  A PEINE J'OUVRE LES YEUX - de Leyla Bouzid - 2015 - France - 1h40
Mostra de Venise 2015 : Prix du Public et Label Europa Cinéma du meilleur film européen
Critiques : 1 2

dimanche 31 janvier à 19h

et

mardi 2 à
18h30

-o-o-

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l'imagine déjà médecin... mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s'enivre, découvre l'amour et sa ville de nuit contre la volonté d'Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits...

« Une jolie réussite à la fois mélancolique et rageuse à l'image de sa protagoniste.»
François-Guillaume Lorrain – Le Point

« A travers le portrait de cette insoumise, ce teen movie d'émancipation exprime, aussi, la soif de liberté de toute une génération.»
Guillemette Odicino – Télérama

« Un film engagé, fiévreux, fougueux, poétique, porté par deux actrices exceptionnelles, une réalisation d'une force et d'une intensité rares, des textes et des musiques remarquables et qui montrent la puissance de liberté de la musique, plus que jamais vitale. »
Sandra Mézière – In the Mood for Cinema 

 

 

 

LES HUIT SALOPARDS (THE HATEFUL EIGHT) - de Quentin Tarentino - 2015 - Etats-Unis - 2h47 - VOSTF (anglais)
OSCARS 2016 : Film nommé
GOLDEN GLOBES 2016 : Prix de la Meilleure Musique
Critiques : 1 2 3 4

 

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

-o-o-

lundi 1er 17h30 et 21h

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s'abat au-dessus du massif, l'auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L'un de ces huit salopards n'est pas celui qu'il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l'auberge de Minnie...

« Jamais Tarantino n'avait atteint une hauteur de vue comparable à celle qui fait des "Huit Salopards" une œuvre majeure.»
Adrien Denouette – Critikat.com

« ... œuvre à la fois bouffonne, médiative, rusée et extrêmement rigoureuse, et sans doute un des films les plus fascinants de QT.»
Théo Ribeton – Les Inrockuptibles

 

 

 

Pas de programmation Culture & Cinéma (congés scolaires)

- à La Gaude : les lundis 8 et 15 février

- à Vence : les dimanches 7 et 14 et mardis 9 et 16 février

 

   
 

CAROL - de Todd Haynes - 2015 - Etats-Unis, Royaume-Uni - 1h58 - VOSTF (anglais)
Cannes 2015 - Sélection Officielle - Prix d'interprétation féminine pour Rooney Mara
Oscars 2016 : Film nommé
Critiques : 1 2 3 4 5

dimanche 21 à 19h

et

mardi 23 à
18h30

-o-o-

Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d'un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d'une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d'un mariage peu heureux. À l'étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle...

« Le duo radieux et hanté, Cate Blanchett et Rooney Mara, porte Todd Haynes au-delà de lui-même, au sommet d'un geste pur.»
Didier Péron – Libération

« Un style qui pourrait être celui d'un âge d'or du cinéma rêvé depuis le temps présent.»
Isabelle Regnier – Le Monde

   

 

45 ANS - de Andrew Haigh - 2015 - Royaume-Uni - 1h35 - VOSTF (anglais)
Berlin 2015 - Ours d'Argent du meilleur acteur pour Tom Courtenay et Ours d'Argent de la meilleure actrice pour Charlotte Rampling
Festival du Film Britannique de Dinard - Prix Coup de Coeur
European Film Award de la meilleure actrice pour Charlotte Rampling
Critiques : 1 2 3 4 

-o-o-

lundi 22
17h30 et 21h

Kate et Geoff Mercer sont sur le point d'organiser une grande fête pour leur 45e anniversaire de mariage. Pendant ces préparatifs, Geoff reçoit une nouvelle : le corps de Katya, son premier grand amour, disparu 50 ans auparavant dans les glaces des Alpes, vient d'être retrouvé. Cette nouvelle va alors bouleverser le couple et modifier doucement le regard que Kate porte sur son mari...

« Un mélo tout en retenue sur le couple et ses éternels doutes. »
Laurent Djian – Studio Ciné Live

« 45 ANS interroge avec intelligence et élégance les relations de couple, sans pathos mais non sans émotion. »
Marine Quinchon – Les Fiches du Cinéma

 

 

 

CHANT D'HIVER - de Otar Iosseliani - 2015 - France, Géorgie - 1h57
Locarno 2015 : Sélection Officielle
Lisbonne & Estoril Film Festival 2015 : Prix Spécial du Jury
Critiques : 1 2 3 4

dimanche 28 à 19h

et

mardi 1er mars à
18h30

-o-o-

Certaines ressemblances sont troublantes. Ainsi celle de ce vicomte guillotiné, pipe au bec, pendant la terreur, d'un aumônier militaire au torse tatoué comme un truand et baptisant à la chaîne des militaires, pilleurs et violeurs, avec un clochard parisien réduit à l'état de planche par un rouleau compresseur et finalement d'un concierge lettré - mais aussi trafiquant d'armes - d'un gros immeuble. Presque tous les personnages du film se croisent dans cet immeuble, sauf bien sûr les sans-abri que les flics transbahutent d'un lieu à l'autre sans ménagement. Et pourtant au milieu de tout ce chaos, il y a des espaces de rêve, des histoires d'amour, de solides amitiés qui peut-être nous permettent d'espérer que demain sera mieux qu'aujourd'hui...

« Ce chant pour toutes les saisons résonne juste...»
Jean A. Gili – Positif

« Chant d'hiver emprunte son titre à une chanson géorgienne [...] si la mélancolie s'y introduit, par inadvertance, elle est aussitôt désamorcée par un gag de dessin animé.»
Pierre Murat – Télérama
 

   
 

LES DELICES DE TOKYO (AN) - de Naomi Kawase 2015 - Japon, France, Allemagne - 1h53 - VOSTF (japonais)
Cannes 2015 - Un Certain Regard
Rencontres de Vence 2015
Critiques : 1 2 3 4

-o-o-

lundi 29 17h30 et 21h

Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, « AN ».
Tokue, une femme de 70 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l'embaucher.
Tokue a le secret d'une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable...

« Ce bijou d'émotion et de poésie est peut-être le film le plus accessible de Naomi Kawase. »
Gérard Crespo – aVoir-aLire.com

« Ces «délices» ouvertement mineurs [...] se laissent goûter sans déplaisir. »
Joachim Lepastier – Cahiers du Cinéma 

   

PROCHAINEMENT - DEBUT MARS

   
 

LES PREMIERS, LES DERNIERS - de Bouli Lanners 2016 - Belgique, France - 1h38 -
Critiques : 1 2

 

SOUTIEN Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai

dimanche 6 mars à 19h

et

mardi 8 mars à
18h30

 
-o-o- 

Dans une plaine infinie balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d'un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d'Esther et Willy, un couple en cavale.
Et si c'était la fin du monde ? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur ? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers....

« Road-movie humaniste mâtiné de western moderne, le nouveau film de et avec Bouli Lanners est un ovni chaleureux et indispensable.»
Isabelle Danel – Les Fiches du Cinéma

« Bouli Lanners signe un western crépusculaire et surréaliste, à l'humour noir et à la sensibilité à fleur de peau, d'une grande pureté.»
Stéphanie Belpêche – Le Journal du Dimanche

   
 

ALASKA - de Claudio Cupellini 2015 - Italie - 2h05 - VOSTF (italien, français)
Festival International du Film de Rome 2015 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3

-o-o-  lundi 7 mars 17h30 et 21h 

Fausto est italien, mais il vit à Paris et travaille comme serveur dans un grand hôtel. Nadine est une jeune Française de 20 ans, à la fois fragile et déterminée. Lorsque les deux jeunes gens se rencontrent par hasard sur un toit, ils se reconnaissent : fragiles, seuls et obsédés par une idée du bonheur qui semble inatteignable...

« L'ampleur élégante de sa mise en scène offre le plus beau des écrins à ses flamboyants acteurs, dont l'alchimie nourrit le charme fou de cette pépite romanesque. »
T. C. – Studio CinéLive

« ALASKA est une œuvre à la fois douce et intense, belle et agressive... »
Opale Muckensturm – Les Fiches du Cinéma

   

icone-pdf

Programme janvier 2016

  

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

Pas de programmation Culture & Cinéma

- à La Gaude : le lundi 4 janvier

- à Vence : les dimanche 3 et mardi 5 janvier

   
 

IXCANUL de Jayro Bustamente 2015 - Guatemala, France – 1h31 - VOSTF (maya)
Berlin 2015 : Prix Alfred Bauer
Critiques : 1 2

PREMIER LONG METRAGE

dimanche 10 à 19h

et

mardi 12 à
18h30

-o-o-

Maria, jeune Maya de 17 ans, vit avec ses parents dans une plantation de café sur les flancs d'un volcan, au Guatemala. Elle voudrait échapper à son destin, au mariage arrangé qui l'attend. La grande ville dont elle rêve va lui sauver la vie. Mais à quel prix...

« Ixcanul saisit par sa beauté. »
Thomas Sotinel – Le Monde

« Entre sentiments poignants et échos d'une réalité implacable, Ixcanul trace superbement sa voie. »
Frédéric Strauss – Télérama

 

 

 

L'IDIOT ! (DURAK) de Yuri Bykov - 2015 - Russie – 1h52 - VOSTF (russe)
Locarno 2015 : Prix de la meilleure interprétation masculine Artem Bystrov, Prix du Jeune Jury, Prix du Jury Œcuménique
Critiques : 1 2 3 

-o-o-

lundi 11
17h30 et 21h

Dima est un jeune plombier qui doit gérer les canalisations des logements sociaux d'un quartier d'une petite ville de Russie. Un soir, lors d'une inspection de routine, il découvre une énorme fissure qui court le long des façades de l'immeuble. Selon ses calculs, le bâtiment est sur le point de s'effondrer et d'ensevelir les 800 locataires qui y vivent. Une course contre la montre va s'engager...

« Alors, oui, c'est noir, mais il y a là une énergie, une maîtrise du récit, une science de cinéma qui soulèvent le film. Et les acteurs sont magnifiques. »
La rédaction – Le Nouvel Observateur

« L'idiot de ce film russe n'est pas celui de Dostoïevski, mais de Yuri Bykov, jeune et brillant cinéaste, qui signe là une œuvre pleine de rage et d'humanité. »
Marie Soyeux – La Croix

 

 

 

AU DELA DES MONTAGNES (MOUNTAINS MAY DEPART / SHAN HE GU REN) - de Jia Zhang-ke - 2015 - Chine, France, Japon - 2h06 - VOSTF (mandarin, anglais)
Cannes 2015 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5

dimanche 17 à 19h

et

mardi 19 à
18h30

-o-o-

Chine, fin 1999. Tao, une jeune fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d'enfance, Zang et Lianzi. Zang, propriétaire d'une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liang travaille dans une mine de charbon. Le cœur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar. Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l'Australie comme promesse d'une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de ces personnages face à leur destin...

« Quelle liberté dans la narration, quel sens de l'ellipse, quel pouvoir de synthèse [...], quelle intelligence [...], quelle maîtrise de l'image ! Quelle beauté en somme ! »
Jean-Baptiste Morain – Les Inrocks

« ... on retient son souffle jusqu'au dernier plan, merveilleux. »
Christophe Narbonne – Première

   

 

BELIERS (HRÚTAR) - de Grimur Hakonarson - 2015 - Islande - 1h32 - VOSTF (islandais)
Cannes 2015 - Prix Un Certain Regard
Critiques : 1 2 3 4 

-o-o-

lundi 18
17h30 et 21h

Une bouffée d'air pur. Dans une vallée isolée d'Islande, deux frères qui ne se parlent plus depuis quarante ans vont devoir s'unir pour sauver ce qu'ils ont de plus précieux : leurs béliers...

« Un puissant poème rural islandais à la tonalité burlesque mélancolique. »
Noémie Luciani - Le Monde

« Avec une certaine grâce, "Béliers" slalome entre chronique réaliste, comédie burlesque et tragédie antique. »
Alexis Duval – Les Fiches du Cinéma

 

 

FESTIVAL TELERAMA - DU 20 AU 26 JANVIER

- CINEMA CASINO - VENCE

- CINEMA LA COUPOLE - LA GAUDE

PROGRAMME COMPLET ET GRILLE HORAIRE

   
 

A PEINE J'OUVRE LES YEUX - de Leyla Bouzid - 2015 - France - 1h40
Mostra de Venise 2015 : Prix du Public et Label Europa Cinéma du meilleur film européen
Critiques : 1 2 

dimanche 31 à 19h

et

mardi 2 février à
18h30

-o-o-

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l'imagine déjà médecin... mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s'enivre, découvre l'amour et sa ville de nuit contre la volonté d'Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits...

« Un film engagé, fiévreux, fougueux, poétique, porté par deux actrices exceptionnelles, une réalisation d'une force et d'une intensité rares, des textes et des musiques remarquables et qui montrent la puissance de liberté de la musique, plus que jamais vitale. »
Sandra Mézière – In the Mood for Cinema
 

   
 

LES HUIT SALOPARDS (THE HATEFUL EIGHT) - de Quentin Tarentino - 2015 - Etats-Unis - 2h47 - VOSTF (anglais)
OSCARS 2016 : Film nommé
GOLDEN GLOBES 2016 : Prix de la Meilleure Musique
Critiques : 1 2 3 4

 

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

-o-o-

lundi 1er février
17h30 et 21h

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s'abat au-dessus du massif, l'auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L'un de ces huit salopards n'est pas celui qu'il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l'auberge de Minnie...

« Jamais Tarantino n'avait atteint une hauteur de vue comparable à celle qui fait des "Huit Salopards" une œuvre majeure.»
Adrien Denouette – Critikat.com

« ... œuvre à la fois bouffonne, médiatise, rusée et extrêmement rigoureuse, et sans doute un des films les plus fascinants de QT.»
Théo Ribeton – Les Inrockuptibles

   

icone-pdf

Festival Télérama 2016


 

19e FESTIVAL TELERAMA - DU 20 AU 26 JANVIER 2016

- CINEMA CASINO - VENCE

- CINEMA LA COUPOLE - LA GAUDE

 

Casino
Vence

La Coupole
La Gaude

Voir ou revoir 16 films de l'année 2015 dans la sélection de la rédaction Télérama (13 films dans les salles de Vence et La Gaude).

 

La place est à 3,50 € sur présentation du "Pass" (valable pour 2 personnes) disponible dans les numéros de Télérama des 13 et 20 janvier 2016.

 

Pour la 4e année, le Prix des Festivaliers, invite les spectateurs à voter pour leur film préféré du Festival.

 

Pour la première fois à Vence et à La Gaude, en partenariat avec Culture & Cinéma.

 

  

 

GRILLE COMPLETE DES PROJECTIONS
(cliquer pour une version imprimable)

   
 

BACK HOME - de Joachim Trier - 2015 - Norvège, France, Danemark - 1h49 - VOSTF (anglais)
Cannes 2015 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3  

 

 

Festival Télérama 2016

dimanche 24 à 19h00

 

lundi 25 à 21h00

 

mardi 26 à 18h30

jeudi 21 à 17h30

 

lundi 25 à 21h

Alors que se prépare une exposition consacrée à la célèbre photographe Isabelle Reed trois ans après sa mort accidentelle, son mari et ses deux fils sont amenés à se réunir dans la maison familiale et évoquer ensemble les fantômes du passé...

« "Back Home" est une œuvre soyeuse qu'on laisse s'installer, comme une petite sonate entêtante : et puis, peu à peu, la poésie des regards, les couleurs de la vie, la mélodie de la mémoire triomphent. »
Françosi Forestier – Le Nouvel Observateur

 

 

 

COMME UN AVION de Bruno Podalydès - 2015 - France – 1h45 
Critiques : 1 2 

 

 

Festival Télérama 2016

mercredi 20 à 14h00

 

jeudi 21 à 16h00

 

dimanche 24 à 14h00

-o-o-

Michel, la cinquantaine, est infographiste. Passionné par l'aéropostale, il se rêve en Jean Mermoz quand il prend son scooter. Et pourtant, lui‐même n'a jamais piloté d'avion...

« Serait-ce le meilleur film de Podalydès ? C'est en tout cas celui de l'harmonie enfin trouvée entre sa fantaisie comique et ses divagations mélancoliques, son esprit d'enfance et son hédonisme grivois. "Comme un avion" vole haut. Au sommet de la comédie française. »
Nicolas Schaller – Le Nouvel Observateur

 

 

 

FATIMA de Philippe Faucon 2015 - France – 1h19
CANNES 2015 : Quinzaine des Réalisateurs
Critiques : 1 2 3 4

 

 

Festival Télérama 2016

-o-o-

mercredi 20 à 21h00

 

dimanche 24 à 17h30

Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans ses rapports quotidiens avec ses filles. Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima travaille comme femme de ménage avec des horaires décalés. Un jour, elle chute dans un escalier. En arrêt de travail, Fatima se met à écrire en arabe ce qu'il ne lui a pas été possible de dire jusque-là en français à ses filles...

« Un film si délicat qu'il est difficile d'en parler sans l'abîmer.»
Thomas Sotinel – Le Monde
« Le scénario avance avec précision et une infinie douceur. »
Thomas Baurez – Studio Cinélive

   

 

LA LOI DU MARCHE - de Stéphane Brizé - 2015 - France - 1h33
Cannes 2015 - Sélection Officielle - Prix d'interprétation masculine pour Vincent Lindon
Critiques : 1 2 3 4 

 

 

Festival Télérama 2016

jeudi 21 à 18h30

 

vendredi 22 à 16h30

 

samedi 23 à 14h00

-o-o-

À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?

«Avec "la Loi du Marché", Stéphane Brizé a réalisé un film à nul autre pareil : moderne puissant, engagé. Et pour lequel Vincent Lindon mériterait bien un prix. »
Pascal Mérigeau - Le Nouvel Observateur

 

 

 

L'HOMME IRRATIONNEL (IRRATIONAL MAN) - de Woody Allen - 2015 - Etats-Unis - 1h50 - VOSTF (anglais
Cannes 2015 - Sélection Officielle (Hors Compétition)
Critiques : 1 2 3 4 

 

 

Festival Télérama 2016

mercredi 20 à 18h30

 

jeudi 21 à 14h00

 

samedi 23 à 18h30

lunid 25 à 15h00

 

mardi 26 à 21h00

Professeur de philosophie, Abe, dévasté sur le plan affectif, a perdu toute joie de vivre. Peu après son arrivée dans l'université d'une petite ville, il entame deux liaisons. D'abord, avec Rita, collègue en manque de compagnie qui cherche à oublier son mariage désastreux, puis avec Jill, sa meilleure étudiante. Après avoir pris une décision cruciale, Abe est de nouveau à même de jouir pleinement de la vie. Mais ce choix déclenche une série d'événements qui les marqueront, à tout jamais...

« L'HOMME IRRATIONNEL a la bonne idée de prendre à mi-parcours un virage inattendu, lâchant la comédie de mœurs plaisante pour une fable noire d'une vertigineuse intensité. »
Emily Barnett - Les Inrockuptibles

   
 

LIFE - de Anton Corbijn - 2015 - Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Allemagne, Australie - 1h51 - VOSTF (anglais)
Critiques : 1  

 

 

Festival Télérama 2016

 mercredi 20 à 16h00

 

samedi 23 à 21h00

 

dimanche 24 à 16h30

 mercredi 20 à 17h30

 

samedi 23 à 15h00

Un jeune photographe qui cherche à se faire un nom croise un acteur débutant et décide de lui consacrer un reportage. Cette série de photos iconiques rendit célèbre le photographe Dennis Stock et immortalisa celui qui allait devenir une star : James Dean...

« Pertinent dans son approche psychologique des grandes rencontres artistiques qui n'ont de valeurs que si elles sont humaines, le regard de Corbijn a surtout le mérite de relancer notre fascination pour James Dean... »
Frédéric Mignard - Avoir Alire
   
 

MARGUERITE - de Xavier Giannoli - 2015 - France - 2h07
Critiques : 1 2 3 4   

 

 

Festival Télérama 2016

 -o-o-

mercredi 20 à 15h00

 

dimanche 24 à 19h30

Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d'opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d'habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l'ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l'Opéra...

« En s'inspirant de la vie d'une cantatrice aux aigus dissonants, Xavier Giannoli dresse le bouleversant portrait d'une autodidacte moquée, à la passion sincère... »
Marie Soyeux - La Croix 

   
 

MIA MADRE - de Nanni Moretti - 2015 - Italie - 1h47
Cannes 2015 - Sélection Officielle - VOSTF (italien)
Critiques : 1 2 3 4    

 

 

Festival Télérama 2016

 vendredi 22 à 14h00

 

mardi 26 à 16h00

jeudi 21 à 21h00

 

lundi 25 à 17h30

Margherita est une réalisatrice en plein tournage d'un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain. À ses questionnements d'artiste engagée, se mêlent des angoisses d'ordre privé : sa mère est à l'hôpital, sa fille en pleine crise d'adolescence. Et son frère, quant à lui, se montre comme toujours irréprochable... Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail comme dans sa famille ?

« Un film très personnel, pudique, et avec un John Turturro souvent irrésistible. »
Jacques Morice - Télérama  

« Cinéaste prodigue et étonnant, à juste raison tant aimé de ce côté-ci des Alpes, Moretti a donc semé sur son passage l'or de l'émotion et de la gratitude... »
Jacques Mandelbaum - Le Monde 

   
 

MUSTANG - de Deniz Gamze Ergüven - 2015 - Allemagne, Turquie, France - 1h34 - VOSTF (turc)
Cannes 2015 - Quinzaine des Réalisateurs - Prix Europa Cinema
Critiques : 1 2 3 

 

 

Festival Télérama 2016

vendredi 22 à 21h00

 

samedi 23 à 16h30

 -o-o-

C'est le début de l'été.
Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l'école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.
La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l'école et les mariages commencent à s'arranger.
Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées...

Puissant et profondément attachant, "Mustang" marque les esprits par son discours et sa sensibilité. Retenez bien le nom de sa réalisatrice : Deniz Gamze Ergüven. Elle compte d’ores et déjà parmi les cinéastes à qui une belle carrière est promise.

   
 

PHANTOM BOY - de Alain Gagnol, Jean-Loup Félicioli - 2015 - France, Belgique - 1h24
Critiques : 1 2 3 4 

 

 

Festival Télérama 2016

 

Projections en présence de Jacques-Rémy Girerd, producteur et fondateur des studios Folimage

 

 -o-o-

 samedi 23 à 17h30

 

dimanche 24 à 15h00

Leo, 11 ans, possède un pouvoir extraordinaire. Avec Alex, un policier, il se lance à la poursuite d'un vilain gangster qui veut s'emparer de New York à l'aide d'un virus informatique. À eux deux, ils ont 24 heures pour sauver la ville...

« Un film d'animation aussi palpitant que sensible.» Noémie Luciani – Le Monde

   
 

PHOENIX - de Christian Petzold - 2015 - Allemagne - 1h38 - VOSTF (allemand, anglais)
Toronto 2014 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5 6 

 

 

Festival Télérama 2016

lundi 25 à 16h00

 

mardi 26 à 21h00

-o-o-

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Nelly, une survivante de l'Holocauste revient chez elle sous une nouvelle identité. Elle découvre que son mari l'a trahie...

Un thriller glaçant, hitchcockien, où, à travers les mensonges, passe une recherche d'identité pour renaître après l'holocauste.

   
 

TAXI TEHERAN - de Jafar Panahi - 2015 - Iran - 1h26 - VOSTF (farsi)
Berlin 2015 - Ours d'Or
Critiques : 1 2 

 

 

Festival Télérama 2016

-o-o-

samedi 23 à 21h00

 

mardi 26 à 17h30

Installé au volant de son taxi, Jafar Panahi sillonne les rues animées de Téhéran. Au gré des passagers qui se succèdent et se confient à lui, le réalisateur dresse le portrait de la société iranienne entre rires et émotion...

« Entre fiction et documentaire, ce grand film nous offre un voyage exceptionnel au cœur de la société iranienne actuelle.» Jean-Claude Arrougé – Avoir Alire

   
 

TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE - de Arnaud Deplechien - 2015 - France - 2h00
Cannes 2015 - Quinzaine des Réalisateurs - Prix SACD
Critiques : 1 2 3 

 

 

Festival Télérama 2016

vendredi 22 à 18h30

 

lundi 25 à 18h30

-o-o-

Paul Dédalus va quitter le Tadjikistan. Il se souvient... De son enfance à Roubaix... Des crises de folie de sa mère... Il se souvient... De ses seize ans... De ce voyage en URSS où une mission clandestine l'avait conduit à offrir sa propre identité à un jeune homme russe... Il se souvient de ses dix-neuf ans, de sa sœur Delphine, de son cousin Bob, des soirées d'alors avec Pénélope, Mehdi et Kovalki, l'ami qui devait le trahir... Et surtout, Paul se souvient d'Esther. Elle fut le cœur de sa vie. Doucement, « un cœur fanatique »...

Le cinéaste n'est jamais aussi juste que dans son traitement de l'adolescence. Plutôt que de la décrire, façon documentariste, il la réinvente, offre à ses héros un romanesque que l'on aurait adoré vivre, et Le charme de Mathieu Amalric agit toujours, sa complicité avec Arnaud Desplechin est à son zénith.